skip to Main Content

La mission de l’association Rue des livres est de promouvoir le livre, la lecture et l’écriture. Elle la mène à bien tout au long de l’année grâce aux actions culturelles et lors du temps fort du festival Rue des livres.

La lecture est un acte d’émancipation, de transformation… mais nous ne la vivons pas tous ainsi. Alors, que fait-on ? Lire ne peut pas être une injonction ou un devoir. Au-delà de la nature solitaire de la lecture et de l’écriture, notre intention est que la littérature se vive et se partage ; d’éveiller ou réveiller le plaisir de lire, pour qu’à travers lui, s’assouvissent nos besoins de découverte, d’appartenance, notre besoin de s’évader, d’apprendre,…

Le festival Rue des livres, des histoires qui nous relient

Notre intention : créer un festival qui, par sa dimension ouverte et conviviale, permet de désanctuariser la littérature. En proposant des médiations inventives avec l’auteur, continuer à faire vivre son œuvre, son univers, au-delà du livre. 

Une littérature vivant à travers les mots écrits, lus, dits, entendus, pourvu qu’ils soient partagés. Parce que c’est grâce à eux que s’instaurent le dialogue : dialogue de soi à soi, de soi aux autres, de soi au monde. Parce que ce sont eux qui nous relient.

Nous entendons « Je manque de temps » (le festival invite à le prendre), « je ne trouve pas d’histoires qui m’intéressent », qui sont quelques unes des raisons récurrentes d’un décrochage avec la lecture.

Il ne s’agit pas tant de défendre un certain type d’écriture ou un genre littéraire en particulier, mais de faire découvrir des histoires, car elles nous (em)portent hors de nous, elles sont une fenêtre ouverte sur le monde ; elles questionnent nos passions, nos aspirations ; elles sont un miroir de notre vie, réelle ou rêvée. Nous cultivons un éclectisme soucieux d’accessibilité et de qualité, un équilibre entre la programmation d’auteurs reconnus d’un public large et des écrivains émergents. Une sélection par des lecteurs, pour des lecteurs puisque ce sont une quinzaine de bénévoles de divers horizons qui sont engagés dans le comité de lecture.

Le caractère unique et à la fois renouvelé d’un festival, sa « concentration » d’acteurs et de possibilités font que se créent et se multiplient les occasions de rencontres dans un temps et un espace collectifs. Rencontre entre auteur et lecteur bien sûr mais aussi entre lecteur et lecteur, et avec tous les acteurs de la chaîne du livre.

Notre volonté est de concevoir un événement qui permette aux familles de se retrouver autour du plaisir des mots et des histoires (passant par l’écrit aussi bien que par l’oral) ; de les accompagner dans la transmission.

Ainsi le festival est comme une ponctuation :
une parenthèse où l’on prend le temps ;
un point d’exclamation au détour d’une découverte ;
une virgule telle une pause pour reprendre du souffle (être inspiré).

Toute l’année, l’action culturelle en trois axes

Accompagner les familles dans leur pratique de lectureLa famille est le lieu où se construit une part importante du rapport au livre. Les parents jouent un rôle déterminant pour susciter le désir et le plaisir de lire. Mais certaines familles ne maîtrisent pas la langue ou la lecture et tous n’ont pas la confiance nécessaire pour utiliser le livre ou encore, les moyens financiers d’acquérir des livres. Le livre est un outil utile dans la relation parent-enfant et dans l’exercice de la parentalité. Il est également déterminant dans l’approche de la scolarité.

Cultiver le lien grâce au livre. Notre société est marquée par le repli sur soi et certaines conditions de vie ou de précarité entraînent l’isolement. Dans ce contexte, nous pensons que le livre peut être un formidable moteur de rencontres. Parfois il est d’abord un prétexte… qui entraîne le groupe bien au-delà,  dans la richesse des échanges.  Des échanges qui favorisent l’expression orale, la formulation de ses goûts et avis, le respect de ceux d’autrui, la réflexion sur des sujets d’actualité, la transmission des savoirs et savoir-faire.

Favoriser la créativité, l’expression personnelle. Ecrire c’est s’inscrire : (re)prendre le pouvoir des mots, s’exprimer, créer sont des moments valorisants permettant de (re)prendre confiance, de faire entendre sa voix, sa singularité, sa culture. On peut également envisager le livre en tant qu’objet (papier, reliure, format,…), notamment lorsque les mots sont compliqués à faire vivre (illettrisme, maîtrise insuffisante de la langue). Quoi qu’il en soit, un atelier est toujours rattaché à la découverte d’un auteur, d’un album, d’un univers, d’un jeu littéraire. Faire entendre sa voix… au sens propre et figuré ! Nous explorons aussi les atouts de la lecture à voix haute. Car c’est un exercice qui favorise la confiance en soi, l’aisance à l’oral, la concentration et donne des outils utiles au quotidien. Quoi qu’il en soit, le livre est un creuset d’activités créatives et artistiques inépuisable, adaptable aux publics, aux envies, aux handicaps, aux âges etc.

Back To Top