skip to Main Content

Une bibliothèque vivante à Maurepas !

Tous les ans, au mois de mai, la ville de Rennes organise le festival Rennes au Pluriel, une invitation à célébrer la diversité culturelle et à lutter contre les discriminations. De nombreuses associations proposent ainsi des activités, spectacles, expositions, selon leurs domaines respectifs.

Pour l’édition 2018, Rue des Livres, en collaboration avec la Bibliothèque Maurepas et Le Grand Cordel MJC, a proposé une bibliothèque vivante. Le concept de bibliothèque vivante est né au début des années 2000 au Danemark et prend une ampleur grandissante au niveau international. Des bibliothèques vivantes sont organisées dans le monde entier : États-Unis, Pérou, Pologne, Pays-Bas, Bangladesh, Inde… Jusqu’à arriver dans le quartier de Maurepas !

Mais qu’est-ce qu’une bibliothèque vivante ? Eh bien, c’est tout simplement une conversation individuelle entre une personne ayant une histoire / un point de vue à raconter (un « livre vivant ») et une personne désireuse de l’entendre s’exprimer. Ce concept a tout de suite intéressé l’association, dans une démarche de « rendre la voix ». Force est de constater que les voix venant de certaines parties de la population sont souvent non entendues, tues, confisquées, voire muselées. Elles sont pourtant essentielles à l’appréhension de notre monde dans sa globalité et dans sa diversité. Ainsi, puisqu’on ne peut donner ce qu’on ne possède pas, notre souci a été de rendre cette parole à ceux et celles auxquel(le)s elle appartient véritablement. Le thème « Parcours Migratoires » a été retenu pour cette édition pour plusieurs raisons. Tout d’abord, le quartier de Maurepas est d’une grande richesse au niveau de la diversité des origines culturelles : des dizaines de nationalités différentes constituent ses habitants ! Ensuite, au vu de l’ampleur médiatique de la question migratoire, il semblait nécessaire de construire un espace où les premiers concernés puissent parler librement de leurs parcours. Enfin, c’était aussi l’occasion de tordre le cou aux stéréotypes et de dire haut et fort qu’être migrant veut simplement dire « résider dans un autre pays que celui dans lequel on est né »… Quelles qu’en soient les raisons !

Le temps d’une après-midi, les visiteurs de la bibliothèque Maurepas ont pu rencontrer sept « livres vivants », tous porteurs d’une histoire riche et singulière, avec pour point commun d’avoir vécu une migration, qu’ils viennent du Sénégal, d’Allemagne, de Géorgie, du Maroc, de Madagascar, de Russie ou de Syrie. Pour celles et ceux qui n’ont pas pu venir, vous pouvez découvrir les bibliothèques vivantes organisées par la Bibliothèque des Champs Libres de Rennes et visiter le site web Human Library (en anglais).

Back To Top